Hongroise, juive et bahá'íe sous le nazisme et le stalinisme

Collection "Des vies" Née en 1900 en Hongrie, fille d’un auteur et journalsite célèbre, Renée Szanto-Felbermann sera journaliste elle-même. Elle devient bahá’íe en 1937, la première de son pays. Elle connaît les deux guerres mondiales et échappe de peu à la déportation vers un camp de la mort. À la suite de l’insurrection de 1956 elle peut quitter la Hongrie et s’installer avec sa famille e...

15,50 €
En Stock

  Tous vos achats sont en

Paiements sécurisés

  Politique retours

15 jours pour changer d'avis

  Questions ?

téléphoner au 07 68 17 17 88

Collection "Des vies" Née en 1900 en Hongrie, fille d’un auteur et journaliste célèbre, Renée Szanto-Felbermann sera journaliste elle-même. Elle devient bahá’íe en 1937, la première de son pays. Elle connaît les deux guerres mondiales et échappe de peu à la déportation vers un camp de la mort. À la suite de l’insurrection de 1956 elle peut quitter la Hongrie et s’installer avec sa famille en Angleterre. Riche et célèbre ou pauvre et prisonnière, Renée Szanto-Felbermann propose dans ses mémoires une belle expérience spirituelle qui offre un espoir à tous. Au-delà des tragédies qui affligeront encore l’humanité, la Plus-Grande-Paix se lèvera un jour sur un monde unifié. Dans la même collection : - Les voiles déchirés, Alice Roch-Ancarola. - Neuf jours vers Istanbul, Jeanne Frankel de Corrales

LFBIOHI004B

Fiche technique

ISBN
2-912155-65-7
Éditeur
Editions bahá'íes France
Nombre de pages
223
Type de reliure
Brochée
Largeur
14.0
Hauteur
20.0
Épaisseur
1.0
Poids
dos carré collé