Nature et environnement - déclaration de la Communauté internationale bahá'íe

Nature et environnement : Une perspective bahá’íe Préparée suite à la création du Réseau sur la Conservation et la Religion du Fonds mondial de la Nature (WWF) Septembre 1986 Introduction : Le monde d’aujourd’hui est confronté à beaucoup de crises — sociales, politiques, économiques, écologiques — toutes entremêlées et chacune symptomatique des maux spirituels sous-jacents qui affligen...
2,50 €
En Stock

  Tous vos achats sont en

Paiements sécurisés

  Politique retours

15 jours pour changer d'avis

  Questions ?

téléphoner au 07 68 17 17 88

Nature et environnement : Une perspective bahá’íe Préparée suite à la création du Réseau sur la Conservation et la Religion du Fonds mondial de la Nature (WWF) Septembre 1986 Introduction : Le monde d’aujourd’hui est confronté à beaucoup de crises — sociales, politiques, économiques, écologiques — toutes entremêlées et chacune symptomatique des maux spirituels sous-jacents qui affligent l’humanité. Une crise moins évidente, mais tout aussi menaçante pour l’avenir de l’homme, est la crise de la conservation de la nature. Les régions naturelles qui recouvraient autrefois la planète subissent une érosion constante sous les pressions d’une population croissante. Les riches aussi bien que les pauvres contribuent au problème : les riches par leur course effrénée vers le développement économique, et la masse des pauvres par leurs efforts désespérés pour obtenir une maigre pitance avec des ressources qui sont de plus en plus rares. Bien que l’humanité souhaite fermer les yeux sur la situation, il est de plus en plus évident que la survie de l’espèce humaine dépend de l’équilibre des systèmes naturels de la biosphère. Il est devenu très clair aussi, et alarmant, qu’au rythme actuel de destruction, la plus grande partie de l’héritage naturel de la terre pourrait être irrémédiablement perdue dans les prochaines décennies. Les forêts sont défrichées, les terres fertiles disparaissent, les déserts s’étendent, la pêche est en déclin ou s’effondre et la pollution se répand. En conséquence, les espèces sauvages qui représentent la plupart des ressources génétiques de la planète, ressources qui se sont accumulées pendant des millions d’années, sont de plus en plus nombreuses à être menacées d’extinction. Aussi longtemps qu’il restera des parcelles importantes de régions naturelles pour héberger de telles espèces, il y aura toujours l’espoir qu’une société plus sage et plus stable pourra maintenir et même restituer la richesse naturelle de la planète. Or, ce sont précisément ces derniers fragments d’écosystèmes naturels qui sont menacés dans beaucoup d’endroits. Quand ils disparaîtront, beaucoup d’espèces et de ressources potentielles seront perdues à tout jamais. Ces signes sont les symptômes d’une civilisation hors de contrôle qui se dirige vers son autodestruction. Les enseignements bahá’ís situent ce problème, comme d’autres problèmes graves qui guettent le monde d’aujourd’hui, dans une large perspective qui à la fois explique leur origine et propose des solutions pratiques. Le progrès technique a confronté les peuples et les États avec la réalité d’un monde physiquement uni, mais leurs comportements et leurs valeurs ne se sont pas encore adaptés à ce changement fondamental. Pour les bahá’ís le problème est essentiellement spirituel: tous les peuples doivent arriver à accepter l’unité de la race humaine comme la condition sine qua non de la réorganisation et du gouvernement du monde considéré comme un seul pays1. Sans une telle solution spirituelle, toute autre mesure ne peut être qu’un palliatif. Une fois résolus les problèmes spirituels, les autres difficultés du monde tendront vers des solutions pratiques.
LFAGRSC004A

Fiche technique

ISBN
2-912155-84-03
Éditeur
Editions bahá'íes France
Nombre de pages
20
Type de reliure
Agrafée
Largeur
14.0
Hauteur
20.0
Épaisseur
0.2